Vidéos
Annuaire
Retour

Les états élargis de conscience



Dans le quotidien, nous avons une certaine conscience de nous-mêmes et du monde. Sans quoi nous serions damnés à vivre une vie pauvre ou même violente. Cette conscience de nous-mêmes est nourrie par nos interactions, ce que nous écoutons, voyons, lisons, percevons. Au fil des années, cette conscience « ordinaire » se forge, évolue. Elle nous éclaire dans le quotidien. Pour la plupart d’entre nous, notre conscience ordinaire est plus élargie à 50 - 60 ans qu’à 15 ou 25 ans.





La conscience ordinaire

Cette conscience ordinaire est une construction de notre personnalité, de notre « ego », qui a aussi sa logique de survie et qui, au lieu de se faire transparente à l’âme, cherche à garder le contrôle sur notre quotidien. Cette conscience ordinaire nous donne certaines capacités et nous aide à gérer tout ce qui est ordinaire. Elle vit et voit le monde comme séparé, comme profane, comme banal, duel, etc. Elle est aussi – selon plusieurs traditions spirituelles – la source d’une forme de souffrance humaine.

Un état élargi de conscience ? Dans la vie, par des moments d’exceptions, nous pouvons expérimenter un état élargi de conscience et découvrir, tout à coup ou progressivement, de nouvelles facettes de nous, du monde, du fonctionnement du monde. Ce sont des moments de grâce, des moments rares et précieux.

Quels peuvent être les déclencheurs « spontanés » d’états élargis de conscience ?

Ce peut être une rencontre avec une âme proche ou une âme soeur, le sentiment d’unité, de communion avec la nature, avec la vie, participer à une activité avec un maître spirituel ou une personne ayant une conscience élargie, etc. Tout à coup, dans ces moments, on fait l’expérience qu’il se passe autre chose que ce que notre conscience ordinaire nous laisse percevoir d’habitude.

Ces états élargis de conscience vont ouvrir l’individu à une dimension beaucoup plus vaste de lui-même. La perception va toucher plusieurs aspects (la dimension psychologique, émotionnelle, relationnelle, mais aussi le plan somatique (guérisons psychosomatiques) et l’ouverture spirituelle au sens le plus large). Ces états élargis sont des portes pour nous aider à sortir des habitudes, de la routine, etc.

Vivre un tel état « imprime » ce vécu dans notre for intérieur, nous donnant envie d’en revivre d’autres. Ces états vont générer en nous des états élargis d’amour, de gratitude, de paix, d’émerveillement et d’unité avec la Vie. Comme ces expériences sont incompatibles avec le besoin de contrôle de notre mental, les programmer ou vouloir en prédire le contenu devient une voie sans issue.

Les pratiques qui stimulent ces états

Mais ces moments peuvent être approchés aussi par diverses pratiques que nous pouvons développer :
• La méditation : vise explicitement à produire un état élargi de conscience, par le silence intérieur, la respiration, la clarté qui se développe dans cette recherche de contact avec Soi-même. La pratique du Mindfullness (méditation pleine conscience) participe du même procédé.
• Les arts du centrage par le mouvement : le tai chi, le qi qong, le yoga, la danse méditative peuvent aussi, lorsqu’ils sont enseignés et pratiqués avec ouverture de conscience, provoquer des états élargis de conscience.
• Diverses formes de protocoles de thérapie et de relaxation s’emploient à créer un état élargi de conscience pour aider la personne à mieux conscientiser qui elle est, quel est son fonctionnement, à explorer davantage son ressenti, à conscientiser au-delà de l’ordinaire. Les protocoles les plus efficaces en psychothérapie utilisent d’ailleurs souvent cette expérimentation.
• La sexualité sacrée provoque aussi ces états.
• Les voyages initiatiques créent des conditions très favorables à ces états de conscience expansés.

• Les stages de développement personnel, de thérapie
créent des conditions très favorables à vivre et à faire perdurer ces états.
• Les lieux de vie au taux vibratoirement élevé (certains cabinets de thérapeutes, des lieux de cultes, des lieux telluriques de la nature) sont aussi de puissants catalyseurs pour ces états élargis de conscience.
• Le contact avec la beauté : au contact de la nature, nous vivons des moments d’expansion parfois sans nous en rendre compte. La plus commune est sans doute ce que la plupart des humains ont déjà ressenti lors d’un coucher de soleil.
• La musique sacrée (mantra, bols, etc.) ou certains rituels dont le but est cette expansion.
• La liste n’est pas exhaustive, bien entendu. Il est possible de vivre un état élargi de conscience en faisant la vaisselle !

Et leurs ingrédients communs :

• un relâchement de l’attitude de contrôle et d’attente de notre mental qui permet de désenclaver la conscience ;
• un état d’ouverture à soi-même à travers une forte connexion à Soi, au-delà de l’ordinaire ; beaucoup de bienveillance et de sécurité intérieure aussi ;
• un environnement apaisant, propice ;
• un temps à vivre qui permet cette dilatation, à l’opposé des urgences du quotidien ;
• un désir profond et authentique de se connecter à la vie, de communier avec la Vie, à l’amour, à développer une conscience élargie ;
• un état non duel, de paix, de connexion avec la vie ;
• un chemin de dialogue avec soi-même, auto-guidé ou guidé par un professionnel .



Un vecteur efficace de thérapie

Il n’y a pas besoin d’aller en Amazonie ou ingérer des psychotropes spectaculaires pour vivre des états élargis de conscience ! De façon plus douce et naturelle, nombre de processus thérapeutiques performants utilisent cette voie pour contacter notre Être intérieur : le processus hypnotique (et les applications dans l’hypnose humaniste notamment), la sophrologie, diverses pratiques psycho-énergétiques ainsi que divers protocoles de guérison des traumas utilisent cette ressource. L’état élargi de conscience est un média qui permet d’impulser plus aisément le changement désiré par le consultant.
Certains processus thérapeutiques cherchent également à faire « le pont » après l’état élargi de conscience induit par le protocole, pour ramener ses effets bénéfiques dans l’ordinaire.

Comment les faire perdurer ?

Ces états de conscience peuvent perdurer s’ils sont entretenus par les ingrédients et activités citées. Régulièrement, ces états vont provoquer en nous des réalignements de choix, de valeurs, des micro-bouleversements, des décisions à prendre. Parfois, la conscience ordinaire doit s’adapter !
Ces états élargis de conscience ont pour puissante faculté de nous désillusionner sur certains aspects de notre mode de pensée, sur la vie en général. Ils permettent des prises de conscience nous aidant à développer davantage de tolérance, d’acceptation, plus de lâcher- prise, à goûter des joies plus profondes, à voir l’amour autrement, à mieux accepter nos facettes de lumières et d’ombres comme les deux faces d’une même réalité. Autant la dualité est la caractéristique propre d’un état de conscience « ordinaire », autant l’unité est la caractéristique singulière des états élargis de conscience.

Il reste à se programmer des opportunités dans notre vie - du quotidien, en passant par les processus de thérapie aux moments de voyages ou de stages plus exceptionnels – pour entrer dans un état de conscience élargie : ce sont de réels cadeaux. Ils sont précieux comme le diamant car ils révèlent d’autres facettes de nousmêmes et de la vie que notre personnalité ne perçoit pas. Ils lèvent le voile de notre contraction du quotidien pour nous faire avancer dans une conscience élargie, plus belle, plus apaisée, plus harmonieuse. Ils lèvent le voile du mystère et participent grandement à nous faire saisir le sens de notre existence. Ce n’est pas mince…

Raphaël Dugailliez
raphael@agendaplus.be

1 Les techniques de thérapie MDC et RMC, l’hypnose humaniste, l’approche de l’alignement, le Reiki, la liste n’est pas exhaustive, bien entendu.



Paru dans l'Agenda Plus N° 287 de Mai 2017
Retour