Vidéos
Annuaire
Retour

La lithothérapie : minéraux et bijoux au service de notre santé !



Depuis la nuit des temps, l’Homme a compris que certaines pierres recelaient un « inextinguible feu interne ». Rubis, émeraudes, saphirs, diamants, cristaux de roche, lapis lazuli, sont recherchés, portés et utilisés pour leurs propriétés.





La plupart des civilisations passées et des grands courants philosophiques – évoqués dans toutes sortes d’expositions, de musées, de publications – nous révèlent que les minéraux et gemmes ont fait partie de leur développement, de leurs symboliques, etc. C’est sans doute en redécouvrant la richesse de l’usage des minéraux et gemmes dans les parures, bijoux et statues de l’Egypte ancienne que cette science s’est révélée au grand public. Aujourd’hui, il n’y a plus aucun marché du Sud ou Salon du Bien-Être chez nous qui ne présente la lithothérapie comme une solution bien-être voire « clé sur porte ». Alors qu’en penser ?

Les minéraux thérapeutiques : des exceptions !

Les minéraux et gemmes sont des trésors de la Planète Terre. Façonnés dans des conditions extrêmes de pression, de température, de composition, ils ont jailli il y a plusieurs millions d’années, voire plus, dans les tréfonds de la planète, lentement, très lentement dans des schémas de cristallisations absolument passionnants.
Ces beautés de la nature – pour qui a de la sensibilité énergétique– rayonnent leur énergie en fonction de leur composition, du lieu, de leur histoire, de leur extraction, de leur façonnage, etc. Un minéral ou un gemme, c’est d’abord une histoire qui nous dépasse singulièrement nous qui sommes dans l’immédiateté.
Pour qui sait ressentir ou mesurer le taux vibratoire d’un lieu, d’une personne ou d’un objet, le taux vibratoire des minéraux peut varier d’un facteur 1 à 100. Malheureusement, beaucoup de minéraux, extraits sauvagement, industriellement, vendus comme du pétrole ou du riz en sac de 200 kg, ont quasiment perdu leur belle énergie.
Pour éclairer le visiteur d’une prochaine bourse aux minéraux, sur 1000 pièces exposées, environ 10 auront des propriétés thérapeutiques. Le reste sont des créations naturelles prodigieuses mais ne pourront pas être associées à usage thérapeutique car pas assez « vibrantes ».

Un « inextinguible feu interne » délicat

Les minéraux thérapeutiques sont des minéraux exceptionnels qui, de leur croissance à leur extraction puis à leur usage thérapeutique, sont respectés pour cet « inextinguible feu interne » qu’ils transportent et que certains savent associer, préserver, entretenir, respecter mais que beaucoup, par ignorance ou fonctionnalité, croient utiliser mais à tort.
Il faut qu’ils soient extraits par des chamans qui connaissent, aiment et respectent les minéraux. Certains devront rester bruts, d’autres pourront être taillés, d’une façon qui respecte le minéral, par de véritables amoureux. Il faudra encore qu’ils soient exposés, traités avec respect et délicatesse et conseillés par des vendeurs compétents au grand coeur. Pas si simple !

Les propriétés thérapeutiques

Pour déceler les propriétés thérapeutiques d’un minéral, il faut, comme en phytothérapie, d’abord analyser le type de minéral, ensuite sa forme et enfin, savoir ressentir ou entendre son rayonnement. Un minéral, c’est bien vivant, cela communique, mais pas avec Twitter ! Il faut une sensibilité éveillée, des mains sensibles, une conscience claire pour entrer en résonnance. C’est un langage délicat et sensible qui passe par la délicatesse et l’écoute du coeur. Il faut ensuite savoir si le minéral est prêt à s’offrir en usage thérapeutique et il faut pouvoir aussi le soutenir dans son rôle. Allons au concret : le quartz rose est souvent un minéral qui émane la douceur. Il est bon de le porter près du coeur ou en contact avec le système sanguin (poignet, cou, broche près du coeur). Il aidera à s’adoucir des personnes qui ont pris des chocs au coeur dans la vie.
Mais un quartz rose, dans ce cas, agira comme une compresse. Il va s’imprégner de la souffrance psychique et puis être saturé. Il faut savoir alors ressentir sa saturation, le « décharger » pour le nettoyer, dans de l’eau de source avec du sel de mer, le ressourcer un peu au soleil puis lui permettre de soutenir son rôle. Un cristal thérapeutique, à de rares exceptions près, n’est pas à partager. Il est strictement personnel, il s’offre à une personne, il s’ajuste à elle. Respecter ce cycle « charge/décharge » est la clé pour maintenir la belle énergie d’un minéral thérapeutique.

Pour stimuler les chakras

La grande force des minéraux thérapeutiques est de stimuler les centres énergétiques de vie (nommés chakras) présents dans le corps humain. Déjà il serait intéressant d’étudier de près les chakras … leur besoin, leur fonctionnement. Un récent et excellent ouvrage de référence existe sur l’association et l’usage des minéraux thérapeutiques.
Un minéral thérapeutique en pleine action est actuellement parmi les outils les plus puissants, dans le quotidien.

Quelques usages exemplatifs :

• Certaines labradorites protègent l’aura des thérapeutes fort exposés à se faire pomper leur belle énergie ;
• Certains cristaux de roche particuliers ou certains jaspes stimulent l’enracinement, bien utile à cette époque ;
• Nombre de cristaux de roche de grande taille (parfois aussi nommés cristaux cathédrales) élèvent le taux vibratoire d’une pièce de méditation ou d’un cabinet de thérapie, notamment pour éclairer les patients ou permettre davantage d’insight dans le processus thérapeutique ; certains sont si puissants mais extrêmement rares, qu’ils n’ont pas besoin d’être nettoyés ;
• La calcédoine bleue, si douce, calme les nerveux et contribue à sortir de la timidité ; elle excelle pour développer l’assertivité lorsqu’elle est portée au plus près de la gorge, idéalement en ras de cou ; elle se charge vite, donc il faut la décharger des agacements qu’elle absorbe ;
• Nombres de pierres jaunes ou orangées (ambre, calcite jaune, etc) stimulent le plexus solaire et la joie de vivre ;
• Les pierres volcaniques stimulent souvent l’enracinement mais réveillent aussi les vieilles blessures cachées en nous : à manier avec parcimonie pour intégrer à bon rythme ce qui remonte !
Il y a des centaines si pas des milliers de minéraux thérapeutiques. Il existe des formations spécifiques pour explorer cette voie. Et quiconque désire l’explorer doit savoir que ces outils thérapeutiques étant parfois puissants, il convient d’abord d’étudier leurs propriétés pour les utiliser avec justesse. Respectés, aimés, ils donneront beaucoup plus que vous ne l’imaginez !

Quelques réserves à connaître avant l’achat de pierres et cristaux : chaque minéral enregistre qui le touche et le transporte, ainsi que l’énergie des transactions. Voilà pourquoi la plupart des minéraux ont perdu cet « inextinguible feu interne ». Nombre de minéraux sont issus du travail des enfants ou de procédés si industriels que la violence de l’extraction brise la pureté de l’énergie des minéraux. Certains minéraux sont aussi « trafiqués » par des procédés physico-chimiques pour améliorer leur beauté, mais au détriment de leur belle énergie. D’autres sont carrément des faux créés en laboratoire chimique (un enfant de 6 ans est capable de créer un faux, c’est simple à réaliser).


Raphaël Dugailliez
raphael@agendaplus.be



Paru dans l'Agenda Plus N° 297 de Mai 2018
Retour