Vidéos
Annuaire
Retour

Au top pour tes examens !



Ta gorge est nouée ? Tu as mal à la tête ? Tu as des nausées ? Est-ce que les examens ne pointeraient pas leur nez ? Rassure-toi, la majorité des étudiants sont comme toi : ils paniquent face aux examens. Le stress te donne l’impulsion de te dépasser. Il faut juste tenter de le maîtriser de manière efficace. Voici quelques astuces pour y parvenir.





Une méthode de travail adéquate

Ton type d’intelligence va impacter ta manière d’étudier et ta capacité à retenir tes cours. A toi de trouver ta bonne méthode de travail.
- L’intelligence verbale : fais des résumés et des plans de ton cours avec tes propres mots, recopie les passages difficiles plusieurs fois.
- L’intelligence mathématique : n’apprends pas ton cours par coeur, tente de trouver les liens logiques entre les différentes parties.
- L’intelligence visuelle : trace des graphiques, des cartes mentales, utilise le plus de couleurs possible. Il est judicieux de créer un code de couleur, par exemple, tu soulignes tous les titres deux fois en rouge, le premier sous-titre en orange, etc.
- L’intelligence musicale : mémorise un chapitre sur une musique, étudie sur un fond sonore.
- L’intelligence corporelle : associe un mouvement de ton corps à un chapitre de ton cours, étudie en marchant, rédige des flashcards, ce sont des cartes possédant une information sur le verso (la question) et une autre sur le recto (la réponse à la question).

Une bonne organisation

Apprendre à s’organiser, cela ne s’improvise pas, et surtout pas la veille d’un examen ! Complète un grand planning et fixe-toi des objectifs réalisables. Utilise une to-do-list afin de définir tes priorités. C’est stimulant de barrer ce qui a été accompli. Pense à planifier des pauses : dix minutes toutes les deux heures. Tu peux t’aérer l’esprit en allant marcher dehors, en regardant un extrait d’un film ou d’une série. Sépare-toi de ton ordinateur et de ton GSM, ils ont l’art de distraire pendant les périodes d’étude, consulte-les uniquement lors de tes pauses. Prépare soigneusement le matériel nécessaire la veille de l’examen, glisse une bouteille d’eau et une collation dans ton sac.

Un sommeil réparateur

Un sommeil de qualité garantit une vivacité d’esprit maximale et évite les pertes de mémoire. Il est conseillé de dormir huit heures par nuit et d’éviter les nuits blanches. Il vaut mieux arrêter de travailler trente minutes avant d’aller te coucher, pour favoriser un endormissement rapide. Le lait chaud accompagné d’une cuillère de miel peut t’y aider.

Une alimentation saine

Le corps humain, c’est un peu comme une voiture. Tu dois y mettre le bon carburant pour qu’elle puisse fonctionner. Bois énormément d’eau, nourris-toi bien et ne saute jamais un repas. N’abuse pas de café et d’autres boissons excitantes/énergisantes. Ne perds pas de vue que le tabac et l’alcool accentuent les pertes de mémoire.
- Les vitamines B, que tu trouves surtout dans la viande, jouent un rôle dans la mémorisation.
- La vitamine C accroît le niveau des performances cognitives et donne du peps. Mange des fruits et des légumes, de préférence ceux de saison.
- Les sucres lents, comme les pâtes ou le riz, sont le premier carburant du cerveau. Attention aux sucres rapides qui provoquent rapidement des coups de pompe.
- Les oméga-3, que l’on trouve dans les poissons gras, les noix, nourrissent les neurones.
- Les aliments riches en fer, comme le jaune d’oeuf, les lentilles, le quinoa, le foie de veau et les mollusques, fournissent un tonus intellectuel important.
- Le magnésium rééquilibre le système nerveux.

Le coup de pouce des plantes

Une tisane de mélisse, permet de lutter contre l’agitation mentale. Pour réguler les émotions négatives, tu peux consommer des Fleurs de Bach, qui sont des extraits liquides de plantes. Certaines huiles essentielles, comme la mandarine et la lavande, apportent la détente et l’apaisement ; la menthe poivrée peut t’aider à te concentrer. Attention, les huiles essentielles sont des concentrés puissants de plantes, il faut toujours respecter les conseils d’utilisation.

Une dose d’hormones anti-stress

Le sport libère une hormone, l’endorphine, qui apporte une sensation de bien-être. Il stimule aussi la circulation sanguine et oxygène le cerveau. Certaines pratiques, comme la sophrologie et le yoga, mènent vers la sérénité. La respiration abdominale (inspire, rentre le ventre, expire, fais sortir lentement l’air de tes poumons) est un moyen simple et efficace pour retrouver le calme rapidement. Répètetoi aussi des mantras comme « Je suis capable de gérer cet examen ».

Quelques semaines avant le blocus

Avant la période des examens, range ta chambre et ton bureau. Dispose à proximité de ta table de travail, des post-it et des feuilles de brouillon. Garde une partie du mur vierge, tu pourras y accrocher tes aide-mémoire, tes résumés, ton planning. Tu vas rester de longues heures assis(e), ta chaise soutient-elle bien ton dos ? Vérifie aussi ton éclairage. Ce n’est pas la peine de te fatiguer les yeux et de t’occasionner des douleurs aux cervicales et au dos !
En résumé, la quasi-totalité des étudiants sont stressés à l’approche du blocus et des examens. Avant tout, il faut avoir la motivation de réussir et être prêt à fournir les efforts nécessaires pour y arriver. Un examen, c’est comme une épreuve sportive, tu dois t’y préparer suffisamment à l’avance en adoptant une hygiène de vie équilibrée. Aie confiance en toi et garde en tête que tu n’es pas en train de jouer ta vie à chaque examen !

Laura Regaglia

ALLER PLUS LOIN :
• Un exemple de test d’intelligence : http://www.wallonie-bruxelles enseignement.be/docs/ERAS IM_ test_adultes.pdf
• Je booste ma concentration, Florence Vertanessian, éditions Jouvence
• La préparation mentale, Nicolas Dugay, éditions Jouvence
• 101 conseils pour réussir ses examens, Peter Lacroix, éditions Ellipses



Paru dans l'Agenda Plus N° 297 de Mai 2018
Retour